Logo du château de Castelneau

À la croisée des chemins entre histoire familiale et viticole.

PLAN DU SITE

INFOS UTILES

Adresse : 8 route du Breuil
33670 Saint Léon

NOUS SUIVRE

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram

Découvrez le

Inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques

 

Castelneau, une longue histoire :

Avant le Castel-nau,  il y eut le “Castel vieil”, vraisemblablement butte féodale élevée vers le 11ème siècle par Ithier de Baigneaux, à 200m au Nord-Ouest de l’actuel édifice. Le Château aurait été élevé au 14ème siècle. Ce n’était qu’un simple quadrilatère entouré de quatre murs et renforcé aux angles par quatre tours reliées par un chemin de ronde.

Ca ne sera qu’à la fin du 16ème siècle que le château de plaisance viendra s’adosser contre le mur intérieur ouest et s’encastrer dans cette enceinte fortifiée. Des toitures en poivrière vont coiffer les tours d’angle et le bâtiment principal est couvert en tiers-point, avec des tuiles plates.

Les avatars

10 Août 1759, un tremblement de terre de magnitude 7 fragilise les murs des deux façades et brise beaucoup de degrés au grand escalier.

En 1792 , pendant la Révolution, le château est incendié. La dernière dame de Gauffreteau meurt. Elle repose devant le maître hôtel de l'église de Saint-Léon. La charpente sera reconstruite, surbaissée sur des fermes et sera recouverte de tuiles-canal. Ses héritiers décident de vendre, la maison qui sera alors divisée. 

Les deux propriétaires s’entendent pour recouvrir le château et réparer les dégâts du tremblement de terre. Les Seignouret dont descend le propriétaire actuel, rachètent la partie méridionale. Ils feront l’acquisition de la partie Nord en 1888 en rachetant la part des familles Yvart, Rocante de Bussac et Ferchaud.

En 1988, Loïc de Roquefeuil et son épouse Diane reprennent ce domaine familial.

La Mésopotamie d’Aquitaine

(mésos=mi / potamos=fleuve) : Une situation géographique idéale

Castelneau est un peu la vigie de l’Entre-deux-Mers, veillant sur les vallées de la Garonne et de la Dordogne, regardant le mouvement de la marée se prolonger jusqu’aux confins du département. Cette situation géographique au centre de la Gironde, en fait une plateforme idéale tant pour recevoir tous ceux qui s’intéressent à l’histoire, à l’architecture, aux vins du bordelais, qu’à ceux qui cherchent un point de chute duquel ils peuvent aisément rayonner dans le vignoble.

UN VIGNOBLE RESPECTUEUX DE L'ENVIRONNEMENT

 

UN VIGNOBLE RESPECTUEUX​

Le savoir-faire de l’équipe de Castelneau repose à la fois sur une formation poussée en oenologie, mais aussi sur la connaissance et l’observation attentive du terroir. Depuis plus de trente ans, Castelneau s’inscrit dans une démarche respectueuse de la nature. Ainsi, une politique interne de plantation de haies depuis 25 ans autour des vignes de Castelneau permet actuellement de ne plus employer d’insecticides. Nous espérons ainsi produire des vins qui nous ressemblent, tout en étant les plus naturels possible, pour le bonheur des palais amateurs d’authenticité et d’élégance.

PRODUCTION DE VINS

LES VIGNES

Le domaine de Castelneau s’étend sur une petite centaine d’hectares : un bon cercle de bois (châtaigniers, charmes, acacias et chênes) constitue son écrin. Une quarantaine d’hectares est cultivée en céréales (blé, maïs, tournesol) ou en jachère ; une trentaine d’hectares est consacrée à la vigne pour une viticulture orientée vers la qualité : vingt-et-un en rouge, neuf en blanc.

Castelneau produit du vin depuis le 12è siècle. Le grand Cartulaire de l’abbaye de la Sauve Majeure fait état d’un échange de terre contre des vignes en 1185. Actuellement, le chai se présente en trois parties : la première est dédiée à la vinification, la seconde à la conservation et la troisième au vieillissement.

LES ACTEURS

 

Loïc de Roquefeuil

Propriétaire

Après ses études de droit et de sciences politiques à Bordeaux, il crée à Paris une société de distribution de vins « Versein et Minvielle » (1978), 48 rue Sainte Anne (2ème).

 

L’année d’après la première cave/bar à vin nouvelle formule « L’Entre Deux Verres » ouvre ses portes peu après l’Académie du Vin de Steven Spurier et le Willy’s Wine Bar de Marc Williamson. Dans cette cave de l’ancien Hôtel des Postes de Louis XIV naissent les « Les Bons Mardis », séances de dégustation et d’initiation à l’œnologie agréées par le Ministère de la Formation Continue. Il fait partie de ce mouvement qui va amener le vin, produit de première nécessité à devenir objet de culture et de distanciation sociale.

 

Avec quelques-uns de ses élèves, il créée un jeu de société sur les vins de France (1984), « l’Entre Deux Verres » (près de 60 000 exemplaires seront vendus en trois éditions).

 

Il a été plusieurs fois membre du jury des examens des Sommeliers de France et prend part à plusieurs dégustations professionnelles.

 

En 1985, il revend une partie de ses actifs pour racheter les parts de ses cousins dans le domaine familial de Castelneau dans le bordelais. Des clients du bar à vin, devenus amis lui permettent de « boucler le tour de table » en devenant actionnaires. Ils sont rémunérés par des caisses de « leur » vin tous les ans.

Diane de Roquefeuil

Propriétaire

Berrichonne et parisienne.

Après des études de décoratrice, vit à Londres puis à New York. Revenue à Paris, elle rentre chez Christian Dior parfums, dans le service de décoration à l’export.

 

C’est son goût éclectique et sa passion pour le vin qui lui font suivre les séances de dégustations des « Bons Mardis » dans la cave de l’Entre-deux-Verres. C’est là, qu’elle met un visage à sa passion et décide avec celui qui devient son mari de changer de vie et de se « mettre au vert » dans l’Entre-deux-Mers.

 

Pour ne pas rester en dehors de l’activité principale du domaine et pour mieux appréhender sa nouvelle destination, elle suit une formation en viticulture et œnologie brillamment sanctionnée par un diplôme. La jeune agricultrice participe aux travaux du chai et ne craint pas d’aller, sa voiture étant en panne, chez son coiffeur en tracteur !… Elle décide par ailleurs de consacrer une partie de son temps aux relations publiques.

 

Elle organise des déjeuners ou des dîners pour faire connaître les vins du Château de Castelneau. Elle décide de remettre en état le patrimoine immobilier du domaine, en transformant notamment la ferme, une « coûcoûte » typique de l’Entre-deux-Mers en gîte et chambres d’hôtes. Elle prévoit d’en faire maintenant une activité à part entière.

Émilion de Roquefeuil

Gérant

Emilion, 2ème fils de la famille Roquefeuil, n’a pas son bac mais plus d’un tour dans son sac !

À 14 ans, il entreprend la rénovation de la propriété familiale du XIVème siècle.

À 19 ans, il quitte la maison et quelques mois plus tard est déjà chef d’une équipe de 12 personnes pour le « Bon marché australien ». Emilion à des mains en or et bricole autour du monde.

À 22 ans, il monte « Emilion », une entreprise de bâtiment employant 6 personnes.

C’est à 29 ans qu’il décide de reprendre la propriété familiale et vend son entreprise à Paris pour s’installer en région bordelaise. Il a pour but de relancer la propriété de ses parents, consécutivement touchée par le gel et la grêle en 2013 puis 2017 en axant sa stratégie sur l’évènementiel et le réceptif.

Blandine Gombault

Responsable communication /

Événementiel

Blandine, jeune  diplômée de l'INSEEC , a fait ses premières armes au Conseil des Vins de Saint-Emilion, puis dans un cru prestigieux, le château Soutard, Grand Cru Classé de Saint-Emilion.

Elle est maintenant responsable de la Communication de Castelneau... rédige notamment ''Castelnew's'' , la trimestrielle lettre du domaine et assure la présence sur les réseaux sociaux...

Elle s’occupe également de l'Evènementiel, organise les séminaires, apporte sa contribution à l'organisation des réceptions et des mariages.

Quant à l'Oenotourisme, elle gère le planning des chambres d'hôtes, reçoit les groupes de visiteurs, coordonne les stages et les séances de dégustation, veille à l'approvisionnement de nos stocks de vins pour  nos clients.

Elle se fait un plaisir de vous recevoir pour organiser avec vous tout évènement privé ou public.

José Gonzalès Capitan

Chef de culture

Né à Cordoue en Espagne dans une famille qui connaît plus l’huile d’olive que le vin.

Il a su s’adapter au bordelais très rapidement et de façon éclectique. Il est capable de s’occuper de la vigne, des chais comme du parc et des bâtiments. 

C’est l’homme universel auquel chacun fait appel pour résoudre tous les problèmes de la vie de tous les jours. Discret et efficace, il est toujours prêt à rendre service, et avec le sourire.